Un commentaire de “L’Âme du Narcissisme” par Jean-Louis Chassaing

Un commentaire de “L’Âme du Narcissisme” par Jean-Louis Chassaing

 

Un insondable narcissisme écrit Christian Fierens. Un manque à définir, juste circonscrire en ses mouvements.

 

Le livre de Christian Fierens n’est jamais fermé.

Il commence, et reprend tout au long du parcours, par deux cas cliniques de Freud, Leonard de Vinci et Schreber. Qu’est-ce qui distingue cliniquement le narcissisme de l’un, ou plutôt son évolution, sublimation, de l’involution ( ?) de l’autre, délire des grandeurs, délire paranoïaque ?

Et à suivre Lacan cet aspect de la paranoïa est constitutif du développement de la personnalité, et le narcissisme, si l’on s’en tient à ce terme introduit par Freud dans la psychanalyse, poursuit son développement ou ses fixations au sein de la personnalité. Que veut dire alors ce jugement « tu es, il elle est narcissique » ? Bien plus – et plus grave ! – que signifie qu’un psychiatre parle de « personnalité narcissique », redondance… ? Y aurait-il un barème, un thermomètre ? Bien sûr existe une perception, une sensation, un sentiment parfois, chez untel, mais qu’en est-il de la pathologie, des mécanismes psychopathologiques, argumentés et non psychologisés dans un sens normatif ?

« Il faut retrouver l’âme du narcissisme » écrit au début du livre Christian Fierens ? « Où est l’âme du narcissisme écrit-il après le parcours de lecture, en fin d’ouvrage ? Entre temps il y a eu des développements, sur l’amour (Leonard ; Schreber toujours), sur l’organe, l’hypochondrie, le sommeil ; sur le texte de Freud de 1914 (« L’introduction du narcissisme implique un ensemble de questions non résolues… »), sur la dualité pulsionnelle, sur l’Idéal (Moi idéal, Idéal du moi), sur cette idéalisation et la sublimation, sur l’égoïsme…

Sur l’amour surtout bien sûr…

« L’âme du narcissisme, c’est ce mouvement de réflexion ». Fierens insiste tout au long du livre sur la réflexion. Penser ; le miroir, le reflet dans l’eau ; les aller et retours. Le terme de libido est étudié avec précision, celui de refoulement est donné comme prioritaire. « L’estime de soi » n’est pas esquivé. La mort est sous jacente, voire omniprésente.

Et l’on se questionne peu à peu sur ce qu’est un objet en psychanalyse – objets extérieurs, le corps, le moi – où l’on sait gré à Lacan d’avoir quelque peu éclairé le champ !

En filigrane apparaît également la démarche freudienne dans son rapport à la science. Pas de concepts figés dès le départ mais des remises en question, des hypothèses, à vérifier jusqu’au bout, dans une démarche logique mais aussi hasardeuse, une écriture qui s’appuie au départ et tout au long sur l’observation, primauté de l’observation. C’est ainsi, il est bon de le rappeler, que Freud en effet énonce en quelques deux pages la démarche scientifique sur laquelle il s’appuie, dans l’introduction de Pulsions et destin des pulsions de sa Métapsychologie (1915).

 

Le tourbillon de réflexion.

 

« Il faut revenir au mécanisme même de la réflexion qui constitue l’âme du narcissisme ». Avec la certitude le narcissisme perd son âme écrit Christian Fierens. « L’image, l’amour, l’écho, la personnalité, la mort, la mère », points de repère qui nécessitent la réflexion, la remise au travail, comme ce retour à Freud qu’effectue l’auteur. Réflexivité, réflexion, ce livre est un travail et une mise au travail ; que sait-on du narcissisme ? Que sait-on en dire, tel que Freud l’a introduit ?

Comment en arriver à cet appui : « Si l’âme du narcissisme apparaît imaginaire, elle n’existe que par la réflexion symbolique jusqu’à la mise en question du réel » ?

De même que des dérives ont eu lieu pour l’œuvre de Freud – la reprise à Freud de concepts balancés dans le social, affadis – il ne s’agit pas de répéter des formules à l’envi, mais de pouvoir les (faire) travailler.

Ce livre est un livre de réflexion. Narcissisme ? Chacun pourrait bien s’y reconnaître, ce qui serait déjà se dégager un peu du mythe…

 

Jean-Louis Chassaing

 

 

 

 

0 Avis

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.